• chevron_right

      Apple quietly improves Mac virtualization in macOS 15 Sequoia

      news.movim.eu / ArsTechnica · Yesterday - 18:26 · 1 minute

    Macs running a preview build of macOS 15 Sequoia.

    Enlarge / Macs running a preview build of macOS 15 Sequoia. (credit: Apple)

    We’ve written before about Apple’s handy virtualization framework in recent versions of macOS, which allows users of Apple Silicon Macs with sufficient RAM to easily set up macOS and Linux virtual machines using a number of lightweight third-party apps. This is useful for anyone who needs to test software in multiple macOS versions but doesn’t own a fleet of Mac hardware or multiple boot partitions. (Intel Macs support the virtualization framework, too, but only for Linux VMs, making it less useful.)

    But up until now, you haven’t been able to sign into iCloud using macOS on a VM. This made the feature less useful for developers or users hoping to test iCloud features in macOS, or whose apps rely on some kind of syncing with iCloud, or people who just wanted easy access to their iCloud data from within a VM.

    This limitation is going away in macOS 15 Sequoia, according to developer documentation that Apple released yesterday. As long as your host operating system is macOS 15 or newer and your guest operating system is macOS 15 or newer, VMs will now be able to sign into and use iCloud and other Apple ID-related services just as they would when running directly on the hardware.

    Read 4 remaining paragraphs | Comments

    • chevron_right

      Cette nouveauté dans macOS Sequoia révolutionne l’usage de votre iPhone

      news.movim.eu / Numerama · 2 days ago - 18:20

    Avec la mise à jour macOS Sequoia, il devient possible de contrôler son iPhone directement sur Mac. Apple en a fait l'annonce lors de la conférence WWDC 2024, qui démarre le 10 juin.

    • chevron_right

      Découvrez les 3 nouveautés les plus importantes de macOS 15 Sequoia

      news.movim.eu / JournalDuGeek · 2 days ago - 18:16

    Macos 15 Sequoia

    Apple vient de présenter macOS 15 à l'occasion de sa conférence d'ouverture de la WWDC. Il sera disponible en bêta cet été.
    • chevron_right

      Apple announces macOS 15 Sequoia with window tiling, iPhone mirroring, and more

      news.movim.eu / ArsTechnica · 2 days ago - 17:54

    Apple announces macOS 15 Sequoia with window tiling, iPhone mirroring, and more

    Enlarge

    Apple has formally announced macOS 15 at its Worldwide Developers Conference. Codenamed Sequoia, the new release brings a combination of iOS 18 features and a few Mac-specific things to the devices it supports.

    Users who split their time between Windows and macOS will be the most excited to see that Apple has finally implemented a form of automated window tiling in macOS, making it easier to automatically arrange windows on your screen without manually dragging and resizing each one individually or switching into full screen mode.

    Another feature called iPhone Mirroring sends your iPhone's screen to your Mac, so you can use apps directly on your phone while manipulating them using your Mac's keyboard and trackpad. The iPhone audio is also streamed to your Mac. For privacy's sake, your phone's screen stays locked while apps are streaming to your Mac.

    Read 3 remaining paragraphs | Comments

    • chevron_right

      EN DIRECT – Apple dévoile iOS 18 et Apple Intelligence pendant sa WWDC

      news.movim.eu / Numerama · 2 days ago - 16:36

    Numerama est à Cupertino pour la WWDC 24 d'Apple, la grande conférence développeur où la marque dévoile tous les ans ses mises à jour d'iOS, iPadOS, macOS, watchOS, tvOS et visionOS. Cette année, tous les regards se tournent vers Apple Intelligence et iOS 18, qui devraient introduire l'intelligence artificielle générative dans l'écosystème Apple.

    • chevron_right

      What to expect at WWDC 24: Big iOS changes, more Vision Pro, and so much AI

      news.movim.eu / ArsTechnica · 6 days ago - 18:07

    A colorful logo that says

    Enlarge / The logo for WWDC24. (credit: Apple)

    Apple's annual developer conference, WWDC, kicks off in Cupertino, California, next week. As always, it will start with a livestream keynote on Monday morning at 10 am Pacific, 1 pm Eastern. We'll be in attendance reporting on the event, so let's take a moment to take stock of what we expect to see next week.

    But first, let's note something we don't think we'll see: Due to some peculiarities about Apple's upgrade cycles, as well as a push toward the M4, we're not actually expecting any major hardware announcements at WWDC this year.

    That's OK, though, because it looks like it's going to be a big one for software news. iOS has seen relatively modest updates in the past couple of years, but that's about to change.

    Read 26 remaining paragraphs | Comments

    • chevron_right

      QuickTune – Un mini player Apple Music qui ressuscite QuickTime

      news.movim.eu / Korben · Thursday, 30 May - 15:40 · 2 minutes

    Développé à Copenhague, QuickTune est un mini lecteur pour Apple Music dispo sur macOS et qui adopte l’interface iconique de QuickTime .

    Pour ceux qui n’ont pas connu cette époque (bouuuh les jeunes), sachez que QuickTime Player était autrefois le lecteur multimédia par défaut sur Mac OS X. Avant l’avènement d’iTunes, puis d’Apple Music, c’était QuickTime qui gérait nos vidéos, nos morceaux de musique et même des contenus VR. C’est d’ailleurs encore un outil présent par défaut dans macOS, même si son look n’a plus rien à voir avec ce qu’il était à l’époque.

    Avec QuickTune, on retrouve tout le charme de cette interface rétro, de la texture métallique brossée aux boutons vitreux, sans oublier l’affichage LCD très utilitaire. C’est un bond dans le passé en termes de design, mais au lieu de lire des fichiers locaux, QuickTune se connecte directement à votre bibliothèque Apple Music.

    Bien que vintage en apparence, il propose des fonctionnalités plutôt bien pensées comme l’affichage de la pochette de l’album en cours de lecture, une vue détaillée, inspirée de l’inspecteur de fichiers de QuickTime, vous donne également accès à de nombreuses informations sur le morceau, telles que l’année de sortie, le genre ou les artistes. L’application permet également d’ouvrir un HUD permettant de gérer et de changer de playlists directement, sans avoir à lancer Apple Music.

    Techniquement, ce logiciel est écrit en Swift + AppKit et utilise des composants natifs macOS pour se synchroniser avec Apple Music. Il est compatible à partir de macOS Big Sur et versions plus récentes, et fonctionne à la fois sur les Mac équipés de processeurs Apple Silicon et Intel. Et c’est disponible en anglais, espagnol, italien, finnois, allemand et polonais.

    Perso, je trouve le concept de QuickTune irrésistible, même s’il n’est pas nécessairement indispensable au quotidien. Pour ceux d’entre vous qui ont utilisé intensivement QuickTime dans les années 90, voir cette interface ressuscitée dans une application moderne est une expérience unique, comme on l’a vécu récemment avec Winamp par exemple. Un petit plaisir coupable !

    Bref, je vous invite à jeter un œil à QuickTune car c’est un bel hommage à ce lecteur culte, et également une application bien pensée pour profiter de votre musique Apple Music.

    • chevron_right

      Comment connecter un NIC 25 GBit/s sur macOS et iOS avec AppleEthernetMLX5

      news.movim.eu / Korben · Tuesday, 21 May - 18:58 · 3 minutes

    Vous ne le savez peut-être pas, mais Apple nous a réservé une belle surprise dans macOS Ventura et iOS en incluant discrètement la prise en charge native des cartes réseau NVIDIA / Mellanox ConnectX . Résultat des courses, vous pouvez maintenant vous la raconter avec un réseau 25 Gbit/s et plus, aussi bien sur vos Mac que vos iPad Pro !

    Mais ne nous emballons pas trop vite car pour en profiter, il faudra laisser votre portefeuille s’alléger et faire quelques branchements créatifs. Mais ça en vaut la peine si vous êtes un vrai passionné qui adore voir défiler les téraoctets à une vitesse fulgurante. D’abord, il faudra vous procurer une carte réseau ConnectX-4 , ConnectX-5 ou ConnectX-6 . Ces modèles commencent en général à 25 Gbit/s en dual port SFP28 et peuvent monter jusqu’à 200 Gbit/s pour les versions les plus performantes. Bien sûr, ce n’est pas donné, mais comme on dit, on n’a rien sans rien, puis êtes quand même pété de thunes (non).

    Ensuite, il vous faudra un boîtier Thunderbolt ou USB4 compatible avec le tunneling PCIe. Les hackers qui ont mis ça en place chez Kitten Labs ont utilisé un boîtier NVMe TBU401 à environ 100 euros qui fait très bien l’affaire. Il lui ont ensuite ajouté un petit adaptateur M.2 vers PCIe x4. Et voilà, le tour est joué !

    Si vous vous lancez, évitez quand même les boîtiers USB bon marché à 30 €, car ils ne feront pas l’affaire. Ils se contentent de convertir du stockage USB vers NVMe, alors que ce qu’il vous faudra, c’est du vrai tunneling PCIe.

    Notez que les cartes NVIDIA/Mellanox ConnectX-4, 5 et 6 fonctionneront uniquement avec le driver AppleEthernetMLX5 inclus par défaut dans les versions récentes d’iOS / macOS. Côté alimentation, il vous faudra bricoler un peu. Le port PCIe fournit du 12V et du 3.3V, tandis que l’USB-C n’offre que du 5V. Heureusement, le boîtier NVMe convertira le 5V en 3.3V, mais pour le 12V, il vous faudra une alimentation externe. Un petit bloc 12V/2.5A devrait suffire pour alimenter la carte ConnectX et le chipset Thunderbolt.

    Alors vous vous demandez peut-être également si vous pouvez brancher un GPU externe en même temps ? Eh bien, sur un Mac Intel ou un PC Windows/Linux, ça passe sans problème mais sur les puces Apple Silicon, inutile d’y penser. Non seulement il n’y a pas de drivers, mais il y a aussi une limitation matérielle au niveau du memory mapping qui pose problème. Dommage, faire tourner Crysis en 8K sur un MacBook Air M1 aurait été sympa, mais il faudra patienter. Snif.

    En avant pour la pratique ! Pour les plus courageux d’entre vous qui veulent tenter l’aventure du 25 Gbit/s sur leur Mac ou iPad Pro, voici un petit tutoriel. Attachez vos ceintures, ça va décoiffer ! 😎

    Voilà, vous savez tout ! Ce n’est pas donné et il faut être prêt à se salir les mains, mais quelle bonheur (j’imagine) de voir son Mac ou son iPad afficher du 25 Gbit/s sans effort. Faites attention quand même à ne pas trop les faire chauffer, ce matériel reste sensible ^^. N’oubliez pas non plus que la vitesse maximale du réseau est limitée par l’interface Thunderbolt/USB4 à environ 40 Gbit/s. De plus, l’alimentation via USB-C seule ne sera pas suffisante d’où l’utilisation d’une alimentation externe.

    Pour les intéressés, le post de blog de kittenlabs.de fournit davantage de détails, dont des tests de vitesse sous macOS et iOS, ainsi qu’une mine d’informations pour ceux qui veulent tenter l’aventure à 25 Gbit/s

    Source

    • chevron_right

      iTerm2 – l’IA fait son entrée dans votre terminal macOS préféré

      news.movim.eu / Korben · Tuesday, 21 May - 13:40 · 2 minutes

    iTerm2 , le terminal préféré des développeurs sur macOS, revient avec une nouvelle version majeure : la version 3.5 , sortie le 20 mai 2024. Celle-ci apporte de nombreuses fonctionnalités nouvelles qui vont ravir les amateurs de ligne de commande. On y retrouve tout ce qui fait le succès de ce terminal depuis des années : une interface personnalisable à l’infini, un support des couleurs 24 bits , la possibilité de diviser les fenêtres en panneaux, une recherche avancée, utiliser des fonctions comme Shell Integration pour automatiser certaines tâches et tout un tas d’options pour les utilisateurs avancés.

    Mais la grande nouveauté de cette version, c’est l’intégration de ChatGPT , le célèbre agent conversationnel d’ OpenAI . Vous pouvez désormais discuter avec une IA directement dans votre terminal et lui demander de l’aide pour vos tâches de développement. Besoin de générer une regex complexe ? De convertir un JSON en YAML ? De documenter votre code ? ChatGPT est là pour vous assister.

    Pour utiliser cette fonctionnalité, il suffit d’ouvrir un nouveeu terminal, puis d’utiliser le raccourci CMD + Y pour arriver sur une fenêtre de prompt :

    L’outil va alors vous proposer une commande que vous n’aurez plus qu’à lancer dans le terminal. Une autre fonctionnalité IA baptisé Codecierge (contraction de Code et de Concierge) permet également de vous guider étape par étape dans la réalisation de vos projets.

    Cette version introduit également des améliorations comme la navigation plus facile entre les panneaux. Auparavant, il fallait utiliser la souris ou des raccourcis peu intuitifs. Désormais, on peut passer d’un panneau à l’autre avec ⌘← et ⌘→ . La recherche a aussi été revue pour être plus réactive. Les résultats s’affichent au fur et à mesure qu’on tape, sans bouton à cliquer. Le filtrage et la colorisation syntaxique fonctionne à la volée.

    iTerm ajoute la prise en charge des thèmes clair et sombre , qui s’adaptent à vos préférences système. Vos yeux fatigués apprécieront en fin de journée. C’est d’ailleurs personnalisable dans les réglages.

    Autre petite nouveauté bien pensée : l’intégration avec le gestionnaire de mots de passe 1Password . Plus besoin de le garder ouvert en permanence. Vous pouvez récupérer vos secrets directement dans le terminal. Pratique pour scaler son app sans avoir à ressaisir ses 150 mots de passe ! Tout est chiffré de bout en bout évidemment. Et ça se configure dans les paramètres d’intégration.

    iTerm c’est aussi tout un tas de petites options bien pensées qui simplifient la vie des barbus : synchronisation du presse-papier, recherche dans l’historique des commandes, profils par hôte SSH, notifications intelligentes… Bref, une véritable boîte à outils pour les zamoureux de la ligne de commande.

    Et en plus c’est open source !

    Un grand merci à Lorenper pour l’information sur cette mise à jour.

    Pour plus de détails, direction le site officiel .