• Sl chevron_right

      Contact publication

      pubsub.blastersklan.com / slashdot · 02:38 edit · 1 minute

    The U.S. House of Representatives just passed its long-delayed Ukraine aid bill. But along with it they also approved a bill banning TikTok "if its Chinese owner does not sell the video app," according to NPR: While lawmakers in the House advanced a similar bill last month, this effort is different for two reasons: It is attached to a sweeping foreign aid bill providing support for Ukraine and Israel. And it addresses concerns from some members of the Senate by extending the deadline for TikTok to find a buyer. President Biden supports the effort. That means TikTok being forced to sell, or face a possible ban, is on the fast-track to becoming law. It would mark the first time ever the U.S. government has passed a law that could shut down an entire social media platform, setting the stage for what is expected to be a protracted legal battle... TikTok says it has built a firewall between its headquarters in Los Angeles and its parent company in Beijing, but some reports indicate U.S. user data does still move between the two. While there has been no evidence made public that Chinese government officials have accessed Americans' information through TikTok, the idea that China has the theoretical ability to weaponize an app used by half of America has been enough to set off an all-out crackdown.

    Read more of this story at Slashdot.

    Sell or Be Banned: Anti-TikTok Bill Passed by US Representatives
    • wifi_tethering open_in_new

      This post is public

      tech.slashdot.org /story/24/04/20/1818209/sell-or-be-banned-anti-tiktok-bill-passed-by-us-representatives

    • Sl chevron_right

      Contact publication

      pubsub.blastersklan.com / slashdot · 3 days ago - 00:33 edit

    TikTok has started testing its Instagram competitor, TikTok Notes, in Canada and Australia. TechCrunch reports: The company said on X that it is in the "early stage" of the app's rollout and that the app is "a dedicated space for photo and text content." "We hope that the TikTok community will use TikTok Notes to continue sharing their moments through photo posts. Whether documenting adventures, expressing creativity, or simply sharing snapshots of one's day, the TikTok Notes experience is designed for those who would like to share and engage through photo content," it said. The company didn't say much about the app's features and functionality apart from the fact that users can log in with their existing TikTok account. Even the app's description in the app stores is pretty light on details. The screenshots on the App Store listing suggest that the posts will appear in two-column grids on the home page. The screenshots also indicate that you can post multiple photos through a carousel post.

    Read more of this story at Slashdot.

    TikTok Starts Testing Its Instagram Competitor 'TikTok Notes'
    • wifi_tethering open_in_new

      This post is public

      tech.slashdot.org /story/24/04/17/2114208/tiktok-starts-testing-its-instagram-competitor-tiktok-notes

    • Sl chevron_right

      Contact publication

      pubsub.blastersklan.com / slashdot · Tuesday, 26 March - 15:18 edit · 1 minute

    An anonymous reader quotes a report from Reuters: Reddit will need to spend heavily on content moderation as it may face greater scrutiny as a public company, analysts said, threatening its longstanding policy of relying on an army of volunteers to maintain order on its platform. The newly listed company warned in its initial public offering (IPO) paperwork that its unique approach to content moderation can sometimes subject it to disruptions like in 2023, when several moderators protested against its decision to charge third-party app developers for access to its data. Depending on volunteers is not sustainable, given the regulatory scrutiny that the company will now face, said Julian Klymochko, CEO of alternative investment solutions firm Accelerate Financial Technologies. "It's like relying on unpaid labor when the company has nearly a billion dollars in revenue," he added. Reddit reported revenue of $804 million in 2023, according to an earlier filing. Reddit will need to make substantial investments in trust and safety, which could lead to a "dramatic" rise in expenses, Klymochko said. Josh White, former economist at the Securities and Exchange Commission and assistant professor of finance at Vanderbilt University, also said that banking on free volunteers is Reddit's biggest risk. The company would need to ramp up spending on anti-misinformation efforts especially as the U.S. prepares for the presidential election later this year, White said. "We believe our approach is the most sustainable and scalable moderation model that exists online today. We are continually investing in and iterating on new tools and policies to improve our internal capabilities," the Reddit spokesperson said.

    Read more of this story at Slashdot.

    Reddit May Need To Ramp Up Spending On Content Moderation, Analysts Say
    • wifi_tethering open_in_new

      This post is public

      tech.slashdot.org /story/24/03/26/0349216/reddit-may-need-to-ramp-up-spending-on-content-moderation-analysts-say

    • Sl chevron_right

      Contact publication

      pubsub.blastersklan.com / slashdot · Monday, 4 March - 01:58 edit

    "Reddit users have been reacting with deep gloom to the firm saying it plans to sell shares to the public..." the BBC recently reported: The company has said its plans are "exciting" and will offer the business opportunities for growth. However many users worry the move will fundamentally change the website... "When the most important customers shift from [users] to shareholders, the product always [suffers]," said one person. "It becomes 'what can we do this quarter to squeak out an additional point of revenue', instead of 'how can we make this product better'...." [T]he company has recorded losses every year since its start, including more than $90m last year. In the filing, Reddit said it had not started trying to make money seriously until 2018. It reported $804m in revenue last year, up more than 20% from 2022. Advertising accounted for nearly all of the revenue, but in a note to prospective investors chief executive Steve Huffman said he was excited about opportunities to make the platform a venue for commerce and license its content to AI companies.

    Read more of this story at Slashdot.

    How Will Reddit's IPO Change the Service?
    • wifi_tethering open_in_new

      This post is public

      tech.slashdot.org /story/24/03/03/2333251/how-will-reddits-ipo-change-the-service

    • Sl chevron_right

      Contact publication

      pubsub.blastersklan.com / slashdot · Wednesday, 7 February - 03:15 edit · 1 minute

    An anonymous reader quotes a report from TechCrunch: After almost a year as an invite-only app, Bluesky is now open to the public. Funded by Twitter co-founder Jack Dorsey, Bluesky is one of the more promising micro-blogging platforms that could provide an alternative to Elon Musk's X. Before opening to the public, the platform had about 3 million sign-ups. Now that anyone can join, the young platform faces a challenge: How can it meaningfully stand up to Threads' 130 million monthly active users, or even Mastodon's 1.8 million? Bluesky looks and functions like Twitter at the outset, but the platform stands out because of what lies under the hood. The company began as a project inside of Twitter that sought to build a decentralized infrastructure called the AT Protocol for social networking. As a decentralized platform, Bluesky's code is completely open source, which gives people outside of the company transparency into what is being built and how. Developers can even write their own code on top of the AT Protocol, so they can create anything from a custom algorithm to an entirely new social platform. "What decentralization gets you is the ability to try multiple things in parallel, and so you're not bottlenecking change on one organization," Bluesky CEO Jay Graber told TechCrunch. "The way we built Bluesky actually lets anyone insert a change into the product." This setup gives users more agency to control and curate their social media experience. On a centralized platform like Instagram, for example, users have revolted against algorithm changes that they dislike, but there's not much they can do to revert or improve upon an undesired app update.

    Read more of this story at Slashdot.

    Bluesky Opens To the Public
    • chevron_right

      Changement social - "Grand" débat

      Lous · Wednesday, 23 August, 2023 - 06:22 edit · 2 minutes · 4 visibility

    Bonjour à tous, même si je n'y crois pas je pense qu'il est important de faire des propositions réalistes et intelligentes, comme cela si le débat n'aboutis sur rien la faute sera imputable au gouvernement.

    Une proposition sociale simple et qui serait, à mon sens, peu coûteuse, dans l'immédiat, mais socialement juste sur du moyen/long terme ce serait d'indexer tous les salaires sur le SMIC.

    • Limiter la volonté inflationniste des grands groupe, car la balance intérêts/conséquences serait moins bonne.
    • Faire en sorte que les salaires de tout le monde évolue, ce qui est rarement le cas quand le salaire n'est pas au SMIC
    • Améliorer la lisibilité réformes/aides/salaires, je m'explique beaucoup d'aide sont exprimées en SMIC (1,2, 1,5 SMIC ...), pareil pour les réformes fiscale (CSG ...) mais qui sait combien il touche de SMIC ?
    • Éviter la démoralisation des gens (nombreux) qui sont proches du SMIC et qui voit inévitablement le SMIC se rapprocher de leur salaire sans que le leur ne bouge (Il y a 10 ans le SMIC était autour de 9€ et quelqu'un qui avait 10€ était payer 10% de plus, la même personne aujourd'hui est au SMIC ...)
    • Le salaire des élus exprimer en SMIC leur mettrais peut-être dans la vue la réalité des gens "normaux"

    Cette mesure serait simple à mettre en œuvre, il suffit de convertir tous les salaires en fraction de SMIC sur les contrats de travail, il faut aussi supprimer les différents SMIC pour simplifier la lecture pour tous. On peut même imaginer que certains avantages soient exprimés en fraction de SMIC (prime ou autre bonus), il serait parlant de dire qu'untel à eut 3400 SMIC de prime de départ ... Le système est applicable aux retraites, au chômage ... Les revalorisation aurait un caractère automatique et universel intéressant.

    De plus cela pallierait à un défaut actuel des augmentations qui ne font que limiter la perte de pouvoir d'achat d'une personne au lieu de l'augmenter. Je m'explique, si quelqu'un à une augmentation de 3% tout les 3 ans (1% par an ~) sont salaire n'augmente pas mais il ne fait que moins diminuer avec une inflation moyenne de 1,5%, alors que si son salaire suit le SMIC et que en plus il a un bonus de 3% tout les 3 ans son salaire augmentera bien de 3% par rapport au coût de la vie.

    Voilà une première idée que je pense intéressante à défendre, n'hésitez pas à réagir et/ou partager.

    Republication d'ancien post afin d'avoir des liens public fonctionnel. Publié la première fois le Mardi, 15 Janvier, 2019 - 08:56 #Politique #Idees #Social

    • chevron_right

      L’ex-cadre de Google qui « craint les dérives de l’IA » accusé d’opportunisme mal placé

      news.movim.eu / Numerama · Friday, 5 May, 2023 - 15:13

    Geoffrey Hinton a-t-il exprimé ses regrets un peu trop vite ? Plusieurs ex-employés de Google accusent l'ancien ingénieur d'opportunisme. Hinton aurait invisibilisé des critiques sur l'IA en interne. [Lire la suite]

    Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

    • Co chevron_right

      Retraites : le modèle social français convulse

      ancapism.marevalo.net / Contrepoints · Thursday, 9 March, 2023 - 04:10 · 4 minutes

    « On est là ! Même si Macron ne veut pas on est là ! »

    L’appel des syndicats à la mobilisation contre la réforme des retraites semble avoir rassemblé au-delà des éternels professionnels du blocage. Aux cortèges de la FO et de la CGT s’agrégeaient plus ou moins discrètement des Gilets jaunes mais aussi les personnels soignants honteusement suspendus au moment de la crise covid, quelques lycéens radicalisés et plus largement tout le ban et l’arrière-ban de l’antimacronisme de gauche.

    Macron rassemble parce qu’au-delà de la réforme des retraites, il incarne l’ennemi de classe par excellence, vendu aux riches et aux patrons, indifférent à la souffrance des classes populaires et soutien sans faille du grand capital. Et si c’est répété à l’envi par les centrales syndicales, les médias d’opposition et Mélenchon, c’est que ce doit être vrai. Ou pas.

    Macron ou la social-démocratie à la française

    Seulement à y regarder de plus près, le « banquier » Macron n’est pas vraiment étranger à la ménagerie social-démocrate franco-française. Pur produit de la « méritocratie républicaine », celle qui offre à l’aristocratie bureaucratique nationale le privilège de gouverner le pays, l’actuel locataire de l’Élysée n’est au fond qu’un énarque tendance deuxième gauche comme nos grandes écoles en produisent à la chaîne.

    La réformette des retraites en témoigne : incapable de sortir du cadre posé depuis l’après-guerre, le gouvernement ne fait que répéter un scénario chorégraphié depuis des années par les mêmes acteurs, les mêmes personnels et avec les mêmes résultats ridicules visant à « sauver le modèle politique français ».

    Des hauts fonctionnaires réforment à la marge sans toucher à l’essentiel d’un système de retraites hérité de Vichy et du CNR, bismarckien et autoritaire, sur lequel ils ont largement la main. Peu importe qu’il dégringole pour des raisons bassement démographiques , ils n’ont aucun intérêt à abdiquer un pouvoir de direction qui se partage en petit comité, comme tous les postes de pouvoir 1 .

    Cage de fer collectiviste autoritaire

    C’est que les manifestants et autres syndicalistes sont aveugles à la cage de fer qu’ils cherchent à préserver « quoi qu’il en coûte » : le modèle social français est un État-providence autoritaire piloté par une classe technocratique qui prétend organiser la redistribution étatique des richesses de manière scientifique , c’est-à-dire sans trop vous demander votre avis.

    L’État-providence français est le produit de son époque économique, les Trente glorieuses, qui ne jure que par le planisme , les nationalisations, la concertation encadrée par l’État entre syndicats et patrons et le centralisme politique gaullien. Sur fond de croissance et d’optimisme, l’idée de confier à l’ingénieur, puis au haut fonctionnaire, la tâche de « moderniser » le pays devient l’obsession des élites 2 .

    L’illusion politique, qui ne s’est pas totalement dissipée aujourd’hui est de croire que l’organisation scientifique de la production ne touche que superficiellement les rapports de production. Le planisme des ingénieurs puis des énarques n’empiète pas sur l’économie de marché, ne transforme pas le pays en économie de fonctionnaires, ne fait que fluidifier la concertation entre les acteurs économiques et sociaux au nom de l’intérêt général .

    Cette belle mécanique repose sur une illusion. Elle présuppose l’alignement essentiel des intérêts entre technocratie et les populations qu’elle prétend piloter, à l’image d’une armée dont l’ensemble de la chaîne de commandement est orienté pour la victoire décisive. C’est cet idéal prussien qui faisait craindre à Friedrich Hayek la fameuse « route de la servitude ».

    Si les deux acteurs s’entendent tacitement pour faire croître la taille de l’État au sein de l’ordre social, les uns pour consolider leur domination bureaucratique, les autres pour bénéficier des largesses de la redistribution, cela fait longtemps qu’ils n’appartiennent plus au même monde, en qu’en conséquence, sur un plan strictement économique, ils ne répondent plus aux mêmes incitations rationnelles.

    Les uns réclament toujours plus de droits, de biens et de services gratuits tant ils sont maintenus dans l’ ignorance des mécanismes économiques les plus élémentaires. Les autres ne peuvent se résoudre à transférer leur gouvernance, dans le domaine du social comme dans celui de l’économie en général, à la société elle-même.

    Unis dans la même détestation d’un capitalisme financier perçu comme une dépossession, les uns préfèrent sacrifier la prospérité des générations futures, et les autres temporiser jusqu’à l’effondrement d’un modèle qu’on sait bancal depuis plus de 40 ans, à droite comme à gauche.

    Aujourd’hui, le modèle social français est devenu le modèle mental dominant qui nous empêche de nous projeter dans l’avenir et de répondre aux impératifs de la mondialisation des échanges. Il est tant de changer de logiciel.

    1. Sur la rapacité de l’aristocratie bureaucratique française, on lira le très instructif essai de Vincent Jauvert, La Mafia d’État paru aux éditions du Seuil en 2021.
    2. Augustin Landier, David Thesmar, Le grand méchant marché , Flammarion, 2007.
    • Co chevron_right

      Le sale petit secret du « droit à la paresse »

      ancapism.marevalo.net / Contrepoints · Tuesday, 7 March, 2023 - 04:30 · 2 minutes

    Les opposants au recul de l’âge de la retraite proposée par la réforme mal ficelée portée par le gouvernement Macron ne s’embarrassent pas vraiment de nuances. Après avoir joué sur la corde du misérabilisme (les pauvres meurent avant la retraite), le complotisme (c’est Blackrock qui veut la réforme), voilà le « droit à la paresse » qui refait surface dans la comm des écolos et des radicaux.

    Une jeune militante écolo l’a rappelé récemment, « on a le droit d’avoir envie de faire autre chose que travailler. »

    Avant elle, Sandrine Rousseau s’était illustrée en défendant le parasitisme social au nom du droit à la paresse : les allocations chômage ne sont pas un filet de sécurité mais un moyen pour les individus d’éviter de travailler.

    La paresse contre « l’exploitation capitaliste »

    Parler de « droit à la paresse » renvoie à l’essai du gendre de Karl Marx Paul Lafargue, qui dans un essai aux tonalités lyriques expliquait que les lendemains qui chantent passaient par la limitation du temps de travail pour la classe ouvrière :

    « Si, déracinant de son cœur le vice qui la domine et avilit sa nature, la classe ouvrière se levait dans sa force terrible, non pour réclamer les Droits de l’homme, qui ne sont que les droits de l’exploitation capitaliste, non pour réclamer le Droit au travail qui n’est que le droit à la misère, mais pour forger une loi d’airain, défendant à tout homme de travailler plus de trois heures par jour, la Terre, la vieille Terre, frémissant d’allégresse, sentirait bondir en elle un nouvel univers… »

    Sauf qu’au « droit à la paresse » des uns répond une obligation de financer l’improductivité par les autres. Le lyrisme pseudo-libertaire masque le devoir pour tous les secteurs productifs de la société de subventionner ceux qui ne « veulent pas travailler ». Le « modèle social » au nom de cette rhétorique parasitaire n’a plus la solidarité comme justification mais l’entretien de nouvelles classes d’oisifs politiquement sélectionnées à des fins clientélistes.

    Le socialisme des populistes de plateau télé n’abolit plus l’exploitation, il la déplace pour faire peser le fardeau sur les actifs, les contribuables et les générations futures via la dette.

    Ses défenseurs devraient méditer le propos de Lénine, inspiré par Saint Paul, qui visiblement ne partage pas le même avis que Lafargue : « celui qui ne travaille pas ne mangera pas ».